Francis Bourriaud, fondateur de Syndicalur

Ancien syndic professionnel, Francis BOURRIAUD fonde Syndicalur en 2015. La vocation de cette société de courtage en copropriété ? Répondre aux obligations légales des lois ALUR et MACRON (modifiées récemment par la loi ELAN) relatives à la mise en concurrence de syndics. Ainsi, Syndicalur assiste les conseils syndicaux dans la recherche de leur syndic selon les spécificités de leur copropriété. ADB Conseils, structure partenaire de Syndicalur et également créée par Francis BOURRIAUD, accompagne les copropriétés dans la résolution de plusieurs problématiques telles que la maîtrise des charges.

 

Comment bien choisir un syndic ? Des conseils pour éviter certaines erreurs.

Mauvaise réputation et pénurie de personnels compétents chez les syndics… Trouver le bon syndic est souvent difficile pour le conseil syndical qui, constitué essentiellement de copropriétaires bénévoles, ignore souvent la meilleure approche et les critères de sélection pertinents pour trouver la perle rare. Dans cette démarche, le premier conseil est l’adaptation du syndic au profil de la copropriété. Pourquoi ? Tous les syndics ont une spécialité : certains maîtrisent les immeubles haussmanniens, d’autres les grands ensembles de banlieue ou encore des structures juridiquement complexes de type ASL ou AFUL. Cette étape finalisée, nous recommandons vivement, d’une part, de rechercher des informations sur la réputation du syndic pressenti et, d’autre part, de vérifier la conformité juridique du syndic. Ces actions sont incontestablement plus faciles à réaliser par un professionnel.

Pourquoi solliciter un professionnel ? Vos intérêts défendus avec un courtier en copropriété.

En plus d’être compétent, un syndic doit une totale honnêteté aux copropriétaires. Or, nous connaissons tous les incroyables scandales de détournements de fonds par des syndics largement relayés par la presse et la justice. Il convient donc de demander des références ou de consulter des avis sur internet même si cela n’évite pas tous les risques de se retrouver face à un syndic peu scrupuleux. En effet, certains présidents de conseils syndicaux peuvent se révéler « de mèche » avec un syndic et sur internet, nul n’est à l’abri d’avis erronés ou malveillants. C’est pourquoi l’avantage de solliciter un professionnel pour changer de syndic, issu lui-même du métier de syndic, permet aux copropriétaires de bénéficier d’une connaissance immédiate des cabinets transparents et contribue à éloigner ceux qui ne le sont pas. Le professionnel constitue également un atout lorsqu’il s’agit de vérifier la conformité juridique d’un syndic parce qu’il a une grande maîtrise du droit. Il sait contrôler si le syndic a une carte professionnelle, si son contrat est conforme aux dispositions de la loi ALUR, le montant de sa garantie financière, sa responsabilité civile professionnelle, son inscription au registre du commerce. Des points essentiels avant la signature d’un contrat de syndic.

Quelles sont les solutions pour baisser les charges de copropriété et générer des économies sur les travaux ?

Les postes de charges concernés par des hausses de prix sont très souvent l’entretien d’un ascenseur, le chauffage, le ménage ou le jardinage. Il convient donc de passer les contrats en revue et de s’assurer que les prestations prévues correspondent toujours aux besoins de la copropriété. L’examen des factures d’eau, de gaz, d’électricité est tout aussi indispensable.

Attention également à certaines charges indues comme le salaire que la copropriété continue de payer pour un concierge qui n’est plus en poste. Il faut penser également à vérifier l’assurance car certains syndics assurent l’immeuble auprès de leur propre courtier en infraction avec l’article 39 du décret afin de percevoir une commission. Par ailleurs, s’il est utile de consulter la concurrence, l’objectif ne doit pas être d’office de contracter ailleurs. En effet, faire jouer la concurrence permet de négocier les prix à la baisse avec les prestataires en place. C’est le cas en particulier des gros travaux, dont le prix peut souvent être revu à la baisse de quelques pourcents - soit une économie qui peut atteindre plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros dans les plus gros projets.

                                                                                                               Pour en savoir plus :

                                                                                                  www.syndicalur.fr / www.adbconseils.fr