Olivier Ducelier, fondateur de Diggloo

Olivier DUCELIER, évolue depuis une quinzaine d’années comme directeur du développement dans plusieurs PME en expertises et diagnostics immobiliers.

Il est notamment, le fondateur de DIGGLOO, une start-up dédiée à la mutation énergétique de l’immobilier ancien.

Spécialiste de la copropriété,  DIGGLOO innove dans la réalisation du DTG : elle a développé un logiciel d’audit d’immeuble inédit, en systématisant l’intégration de l’inspection technique par drone. Les prises de vue du drone permettent de générer un rapport original et exhaustif, véritable outil de prospective pour la gestion de la copropriété.

Le diagnostic technique global (DTG) "Après la multitude d'obligations auxquelles ont été soumises les copropriétés, le DTG deviendra l'outil indispensable pour une gestion optimisée".

Depuis de nombreuses années, les copropriétés sont soumises à des obligations comprenant des mesures réglementaires ainsi que des diagnostics à réaliser qui restent dans les tiroirs des syndics et qui ne servent à rien. En outre, la plupart des copropriétaires n’en connaissent ni l’existence, ni le contenu, hormis à travers les appels de fonds.

Cette problématique a brouillé l’arrivée du DTG que l’on commence à nommer Audit Global pour effacer le terme diagnostic désormais considéré comme anxiogène. Pourquoi est-il utile de le réaliser ? Pour la première fois, l'on va réaliser un check-up impartial de l’immeuble, avoir une vision claire et complète de son état général, des travaux à mener et des mesures d’amélioration à apporter. Aujourd’hui les copropriétés dépensent beaucoup d’argent par des micro interventions qui ne résolvent que temporairement un désordre ou un problème sans en traiter la cause précise. Outil de prospective, il permet au gestionnaire et au syndicat des copropriétaires, d’avoir tous les atouts en mains, travaux à réaliser, chiffrage, délais de réalisation… Optimiser la gestion de son immeuble, s’accompagnera obligatoirement d’une baisse des charges inutiles.

 

 

"70 % DES IMMEUBLES SONT LES GRANDS OUBLIES DE LA RENOVATION ENERGETIQUE…"

L’audit énergétique est sur toutes les lèvres. L'on en parle sans cesse, jusqu'à l’overdose… Mais cela n’est valable que pour une minorité d’immeubles qui possèdent un chauffage collectif.  Ce dernier, d’ailleurs, a un impact précis sur les économies d’énergie, ce qui est très bien et indispensable, mais pas sur l’immeuble lui-même et les autres désagréments que subissent les occupants. Il est d’ailleurs l’annexe du DTG, même si le décret est paru avant le DTG…

L’audit énergétique suggère les améliorations, le DTG les chiffre.  Mais pour les immeubles qui n’ont pas de chauffage collectif, il n’existe pas de dispositif.

Le DTG que nous proposons va au-delà du décret en orientant les travaux vers l’amélioration énergétique de l’immeuble avec chauffage individuel, afin que lui aussi bénéficie d’aides d’Etat. Les déperditions énergétiques sont souvent plus fréquentes dans ces immeubles.  De plus, pour le chauffage individuel, dont les énergies se partagent entre gaz et électricité, les factures explosent ces derniers temps, amenant beaucoup d'individus à réduire le chauffage, ce qui n’est pas une solution… Il est temps de remédier rapidement à ce problème, dont les bailleurs seront les premières victimes sous peine de ne plus pouvoir louer des passoires énergétiques et cela est compréhensible.

 

"EN FINIR AVEC LES FAUSSES RUMEURS OU ARTICLES SUR LE DTG…"

Le DTG est-il au point ? Un grand OUI. Effectivement, on peut lire fréquemment qu’il faut attendre, on le confond souvent avec l’audit énergétique. Mais les rédacteurs de ces articles ont-ils déjà vu un DTG ?  Les copropriétaires sont un peu perdus sur son utilité.

Nous arrivons dans 2 mois à son 2ème anniversaire. Cela est normal, il faut du temps pour que la filière s’installe, que les acteurs s’approprient la méthode, l’améliorent, l’enrichissent… Nous avons mis deux ans de préparation pour en arriver là ! 

Le prix, autre sujet. Effectivement, comme toute nouvelle prestation, on passe de 2 000 € à 10 000 € pour un même immeuble avec des rapports de 4 à 50 pages !! Je vous rassure : le nombre de pages ne correspond pas forcément au tarif…  Qui le réalise ? Pour un résultat optimal, il faut une équipe pluridisciplinaire. Aucun individu seul ne regroupe toutes les compétences (architecturale, thermique, économie du bâtiment...). Quoi de plus simple pour un gestionnaire d’immeuble de ne pas demander simplement des devis, mais de pouvoir consulter des exemples. Quant aux tarifs prohibitifs ou, à l'inverse, trop bon marché à moins de 2 000 €, oubliez les !  Le prix doit être raisonnable et adapté à l’immeuble audité (nombre de lots, surface développée, nombre de bâtiments…). Si l’on souhaite que notre patrimoine évolue durablement, en qualité de vie et en performance énergétique, il faut que les copropriétaires puissent  réaliser un DTG sans se ruiner, telle est notre philosophie.

www.diggloo.com