Salon de la Copropriété - Samuel ESSA EKEDI

Numérique : Samuel Essaka Ekedi, Directeur du Développement chez Vilogi

Samuel ESSAKA EKEDI (@SamEkedi) a débuté sa carrière dans l’industrie en travaillant sur les technologies de turbine à combustion et les sujets d’excellence opérationnelle. Après un passage dans le conseil, il a ensuite rejoint la start-up VILOGI pour s’occuper de son développement. Samuel travaille entre autres sur l’impact opérationnel de la Blockchain, l’Internet des Object et l’Intelligence Artificielle sur la gestion immobilière.

1-  Les copropriétés sont de plus en plus connectées, pouvez-vous nous expliquer cette évolution vers le numérique ?

" Cette évolution est naturelle, en accord avec la transformation digitale de la société et l’évolution des usages. En 10 ans, 25% des copropriétaires sont des millennials primo-accédants avec une forte culture numérique. VILOGI accompagne la digitalisation des services avec une plateforme collaborative, des logiciels et des services de gestion immobilière autour d’une marque : L’Immobilier Connecté®."

2- Quels avantages offre le numérique aux syndics de copropriété et aux copropriétaires ?

" Par exemple La Copropriété Digitale® de VILOGI permet de changer de paradigme dans la gestion de copropriété. Avec La Copropriété Digitale® l’immeuble devient l’épicentre d’une plateforme numérique avec une possibilité de développer des services de gestion à la carte. En exigeant La Copropriété Digitale® pour la gestion de leur immeuble, les propriétaires ont la garantie d’avoir une continuité sur l’historique de gestion, même en cas de changement du syndic. Les copropriétaires bénéficient également de toutes les fonctionnalités collaboratives pour avoir une gestion participative de leur bien."

Salon de la Copropriété - Photo Samuel Essa Ekedi
Samuel Essaka Ekedi, Directeur du développement chez Vilogi

3- Sur Paris et sa région, savez-vous combien de copropriétés bénévoles utilisent des plateformes de gestion ? S’agit-il surtout de grandes copropriétés ?

" Le nombre de copropriétés qui utilise les plateformes n’est pas connu, car il dépend des différents acteurs, mais ce qui est sûr c’est qu’il est marginal par rapport au potentiel. Il faut sensibiliser les 100 000 copropriétés bénévoles des enjeux sur la tenue réglementaire de la comptabilité et de la fragilité juridique de leur statut. Les plateformes sont une solution pour la comptabilité, mais il faut sans doute élargir les offres en incluant les assurances par exemple.

Il n’y a pas de taille type pour l’utilisation des plateformes. En ce qui nous concerne, nous gérons de la petite copropriété de 3 lots principaux à l’ASL de 302 lots principaux."

Logi Vilogi

Découvrez le site de VILOGI