TeamCopro, une association experte en contrôle comptable et gestion de copropriété

Patrice Manilève, président de TeamCopro revient sur le catalogue de prestations que l'association propose aux copropriétaires.

TeamCopro est une association créée en 2018 par regroupement de professionnels indépendants ayant tous une longue pratique de la copropriété. Ses expériences professionnelles permettent à chacun d’apporter de véritables conseils pratiques au travers de son analyse. 

Le principe est d’aider les Conseils syndicaux à comprendre et contrôler les comptes de leur copropriété, ASL, AFUL, et ce quelle qu’en soit la taille.

TeamCopro a développé un catalogue de prestations adaptées aux problèmes rencontrés : contrôle général d’un exercice comptable, contrôles approfondis (travaux, impayés, personnel, reprise comptable, …), ou encore, prestations à la demande. La prise en charge de cette assistance entre dans les prérogatives du Conseil syndical définies sous l’article 27 du Décret du 17 mars 1967.

Dès que le Conseil syndical a accepté le devis du Contrôleur, ce dernier se fait remettre un ensemble de documents (grand livre, balance, PV d’AG, contrats de prestataires contrat du syndic, …) lui permettant d’identifier des points d’interrogation.

La seconde phase se déroule chez le syndic : le Contrôleur y accompagne le Conseil syndical, afin de vérifier l’ensemble des factures, et plus généralement d’obtenir réponse à ses questions.

L’établissement du rapport (15 à 30 pages) constitue la phase finale. Pour un contrôle général, il est structuré par grands postes de dépenses (personnel, chauffage, contrats de maintenance, syndic, assurances, eau, électricité, ..) et inclut un comparatif, à minima, entre les charges des deux ou trois derniers exercices.

L’objet du rapport est multiple : il permet tout d’abord de vérifier si les charges soumises à approbation sont justifiées. Il pointe également les charges anormales en coût et/ou en nombre (contrats anciens, non compétitifs ainsi que les actifs et passifs dont la valorisation est douteuse.